A-t-on trouvé la molécule contre l’alcoolisme?

Florian CELLA – Yseult THERAULAZ – 24heures | Mardi 5 juin 2012

Le Liorésal est un médicament contenant du baclofène et prescrit depuis longtemps en neurologie.
A  des doses beaucoup plus élevées, le baclofène permettrait aux alcooliques de ne plus avoir envie de boire.

Le baclofène permettrait de vaincre les dépendances. Son efficacité n’est pourtant pas encore reconnue

«Je buvais deux bouteilles de vodka par jour. Et aujourd’hui, après 23 mois de prise de médicament contenant le baclofène, je n’ai plus envie de boire», explique Jacques Faggianelli, Français établi à Genève. Après une descente aux enfers, le sexagénaire revit grâce au Liorésal ou à son générique (lire ci-dessous).

Un médicament contenant le baclofène prescrit habituellement en neurologie, mais dont l’usage off label (en dehors des indications pour lequel il est sur le marché) suscite la polémique.
«Comme pour plusieurs autres molécules à l’essai, on ne dispose pas aujourd’hui des preuves d’efficacité et de sécurité du baclofène dans le traitement de la dépendance à l’alcool», explique Jean-Bernard Daeppen, chef du Service d’alcoologie du CHUV.

Contrairement aux autres médicaments déjà sur le marché qui agissent en soutien à l’abstinence (Campral,Naltrexone) ou qui rendent malades dès que le patient consomme (Antabuse), le baclofène enlèverait l’envie de boire. Comment? En agissant sur les mêmes récepteurs du cerveau que ceux stimulés par l’alcool.
Cette molécule aurait donc un effet calmant et éviterait la phase de craving. A savoir le désir compulsif de boire. Elle pourrait même aider les personnes dépendantes à d’autres substances.
«Le baclofène change la manière d’envisager le traitement de l’alcoolisme. Il ne demande pas forcément l’abstinence stricte, même si de nombreux patients la choisissent, expliquePascalGache, addictologue genevois et prescripteur de ce médicament depuis 2006. Sur mes 250 patients traités par le baclofène, environ 20% arrêtent à cause des effets secondaires. Mais plus des deux tiers de ceux qui continuent le traitement parviennent à vaincre leur dépendance.»

A-t-on trouvé la molécule contre l’alcoolisme ?

Baclofène - Association Baclofene