Baclofène : 5000 patients seulement sous traitement

par Julien Prioux – Pourquoidocteur.fr le 25/03/2015

Dans le 1er bilan de sa RTU, l’ANSM révèle que les patients suivis ont diminué leur consommation journalière d’alcool. Grâce au traitement, le nombre d’abstinents a aussi augmenté. 

Il y a six mois, l’Agence de sécurité du médicament (ANSM) donnait son feu vert à la recommandation temporaire d’utilisation (RTU) du myorelaxant baclofène dans la prise en charge de l’alcoolodépendance pour les patients en échec des traitements disponibles.
Mais avec 5 000 malades inscrits sur le portail Internet « www.rtubaclofene.org » de suivi des patients (pour près de 5 millions de Français qui ont des problèmes avec l’alcool), les chiffres ne décollent pas. Aujourd’hui, l’Agence dresse le premier bilan de ces données collectées.

Près d’1 prescripteur sur 2 est généraliste

Entre le 14 mars et le 16 septembre 2014, 3 570 patients ont été enregistrés par 679 médecins, principalement des médecins généralistes (45 %), des médecins addictologues (32 %) et des psychiatres (13 %). Les patients étaient majoritairement des hommes (70 %), âgés en moyenne de 48 ans. Parmi les patients en initiation de traitement (39 %), l’indication la plus fréquente était la réduction de la consommation d’alcool (65 % des patients). Un peu plus de la moitié (57 %) a effectué au moins une visite de suivi et parmi ces patients, 163 ont arrêté le traitement (8 %).

La suite : Baclofène : 5000 patients seulement sous traitement