Baclofène, alcool et autres cravings : Intérêts et limites à partir de 13 entretiens qualitatifs

Thèse d’Olivier SANGLADE – doctorat de médecine – 07/2011

Selon l’OMS, l’alcoolisme est une réelle maladie complexe, un problème de santé publique qui compte en France 6 millions de buveurs excessifs et 2 millions d’alcoolodépendants, victimes des effets de l’alcool (complications hépatiques, cancers des voies aérodigestives supérieures, accidents domestiques, accidents de la route, complications sociales, suicides…).

Cette maladie multifactorielle se distingue par une composante psychosociale mais aussi une composante organique sous-tendue par différentes dysrégulations neuronales et caractéristiques génétiques.

Pourtant l’alcoolisme, comme toute autre addiction, fait partie de ces pathologies pour lesquelles il suffirait de traiter le symptôme pour guérir la maladie elle-même : supprimer l’envie irrésistible de boire, le craving, reviendrait en effet à supprimer la maladie même.

thèse Olivier SANGLADE

 

Association Baclofene