Carevox : 2 morts dans l’étude Bacloville

Yves Brasey – 8 mars 2013

…Tel est le titre racoleur de France 5. http://www.allodocteurs.fr/actualit…

Il est suivi le lendemain du non moins racoleur ’Baclofène : l’ANSM confirme ’’des décès’’’.

 Qu’apprenons-nous ? Deux participants à l’étude Bacloville sont décédés, les raisons sont inconnues. Mais « il semblerait qu »ils étaient inclus dans le groupe traité par le baclofène » »

D’où provient cette information ? De sources concordantes soit disant proches de l’essai Bacloville.

Il s’en suit quelques affirmations déstabilisantes :

– « Bien que ces révélations jettent le doute, il est impossible pour l’heure d’incriminer le baclofène. »

– « Si le lien entre la prescription de baclofène et le décès des patients est directement établi, cela relancera la polémique sur l’utilisation des médicaments en dehors de leur indication initiale. »

La réalité :

– il n’y a rien de surprenant à ce que deux personnes alcoolo-dépendantes sur les 300 participants à cet essai soient décédées. L’alcoolo-dépendance est une maladie mortelle : 120 morts par jour ! Les participants à cet essai sont effectivement des personnes en danger de mort prématurée.

– le baclofène seul, en 40 années d’utilisation, même à hautes doses, même en TS, n’a provoqué aucun décès.

– un décès identifié a été rapporté à l’AFP par le Pr JAURY responsable de l’étude : « le décès d’un patient qui pour fêter son inclusion dans l’essai Bacloville s’est saoulé et est mort d’une hémorragie digestive, avant même d’avoir pris la moindre molécule ou placebo ». ! http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jt-3VGbkW5okrhuMcA2A6tq9nzVw?docId=CNG.dd780b3bc4e81811f0f267d5844cd16d.3c1

Carevox Deux morts dans l’étude Bacloville