Sevrage alcoolique : ils n’en peuvent plus d’attendre le Baclofène

Par Anne LeGall et Maud Descamps – Publié le 24 février 2014 à 06h37

EXCLU – Des médecins et des utilisateurs attendent toujours l’autorisation officielle pour utiliser ce médicament dans le sevrage alcoolique.

C’est un coup de gueule que poussent des médecins et des utilisateurs du Baclofène. Ce médicament, officiellement autorisé comme décontractant musculaire, mais dont l’efficacité pour couper l’envie de boire a été démontrée depuis plusieurs années, doit très prochainement obtenir un feu vert officiel pour pouvoir être prescrit à des patients alcooliques.

« J’étais complètement ensevelie, au bord du suicide ». Mais cette recommandation d’utilisation, promise l’été dernier, tarde a arriver. Conséquences : certains patients sont privés de remboursement de la sécurité sociale. C’est le cas de Josée qui prend du Baclofène depuis deux ans. « Je buvais toute la journée différents alcools, des kirs, de la bière ou encore du whisky. J’étais complètement ensevelie, au bord du suicide. Et franchement le Baclofène m’a sauvée : il n’y a plus de désir d’alcool », raconte cette ancienne alcoolique au micro d’Europe 1.

Sevrage alcoolique : ils n’en peuvent plus d’attendre le Baclofène