Baclofen reduces cocaine and alcohol craving

Une vidéo qui montre l’efficacité du balofène sur la réduction du craving pour la cocaïne.

Voici le commentaire qu’a fait de Renaud de Beaurepaire concernant l’image située à 1 minute 18 de la vidéo.

« Elle provient d’une équipe d’américains menée par Anna Rose Childress, qui est addictologue.
Cette image provient de cerveau de cocaïnomanes sevrés et à qui on montre un indice de prise de cocaïne, par exemple une ligne blanche, ou quelque chose qui rappelle la drogue et qui déclenche chez eux l’envie d’en reprendre. C’est une chose très connue, c’est un modèle utilisé universellement par l’imagerie cérébrale, c’est très intéressant d’ailleurs.
Quand on montre à quelqu’un qui a été sevré en cocaïne un indice qui lui donne envie d’en prendre, on voit s’allumer son cerveau : toutes sortes de structures impliquées dans la dépendance aux drogues et qui s’appellent l’amygdale, l’insula, le striatum, deviennent hyperactives quand la personne a envie, quand elle a du craving.
L’image allumée de gauche est l’image du craving d’un cerveau qui a envie de drogue.
A droite, les patients ont été traités par baclofène : rien ne s’allume. Voilà donc une démonstration par l’imagerie cérébrale de l’efficacité du baclofène. »


Association Baclofene