Étude du baclofène dans les compulsions alimentaires résistantes : efficacité, tolérance et modalités de prescription

Flore-Anne Mayne – Sciences pharmaceutiques. 2014. – dumas-01674555

HAL Id: dumas-01674555 https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01674555

THÈSE PRESENTÉE POUR L’OBTENTION DU TITRE DE DOCTEUR EN PHARMACIE Le18 Décembre 2014

RÉSUMÉ

Introduction : L’obésité et les compulsions alimentaires semblent partager des mécanismes neurobiologiques communs avec les addictions pour lesquelles l’utilisation du baclofène depuis quelques années montre des résultats prometteurs.

Objectifs: Evaluer l’efficacité du baclofène dans les compulsions alimentaires (CA) chez des patients en impasse thérapeutique. Dans un second temps, identifier des critères cliniques et psychopathologiques prédictifs d’une réponse thérapeutique, évaluer la tolérance et caractériser les modalités de prescription du baclofène.

Méthode: Il s’agit d’une étude compassionnelle, prospective, non contrôlée, de l’efficacité d’un traitement par baclofène chez 27patients présentant des CA qui évoluent depuis plus de 5 ans. Une évaluation de l’évolution de différents paramètres a été réalisée: le poids, l’intensité et la fréquence des CA, le craving, certaines caractéristiques psychopathologiques et la tolérance biologique.

Résultats: Sur les 6 mois de traitement, 56% des patients ont perdu du poids sans consigne restrictive. Par ailleurs quelle que soit la variation pondérale, tous les types de compulsions alimentaires ont diminué parallèlement à la diminution du craving. Une prédominance d’hyperphagie nocturne ne semble pas constituer une indication privilégiée pour un traitement par baclofène. Malgré une dose journalière moyenne de 150mg de baclofène, les effets indésirables sont principalement bénins et transitoires.

Conclusion: Cette étude a montré que le baclofène semble agir sur les capacités de contrôle des patients face à leurs troubles. Elle a permis de préciser la nécessité d’une prescription personnalisée.

Mots clés: obésité, compulsions alimentaires, baclofène, addiction, psychoéducation, tolérance

Le document complet : Thèse Flore-Anne Mayne